Lorsqu'en 1996, la jeune Association Musique Informatique & Spectacles (AMIS) �dita le CD ANTHOLOGIE, elle fit une premi�re repr�sentation de cette fresque musicale � Schoeneck, un village Mosellan de 3000 �mes situ� � cheval sur la fronti�re Franco-Allemande. Le choix de l'endroit o� se d�roulait cette "premi�re" n'�tait pas d� au hasard; c'est en effet dans la cit� de baraquements construite apr�s guerre par les houill�res du bassin de Lorraine que commence cet �tonnant voyage musical � travers le temps. Parall�lement au spectacle,, une expo-photo fut propos�e au nombreux visiteurs. Nous vous pr�sentons dans les pages qui suivent une s�lection parmi quelques-uns des 100 clich�s qui formaient le coeur de cette expo. Parall�lement au CD paraissait �galement l'ouvrage LES COULEURS DU PASSE de Cl�ment KELLER, un recueil dans lequel de nombreuses anecdotes retracent le quotidien de ces familles d'immigr�s originaires des 4 coins de l'Europe venus faire "fortune" dans cet Eldorado industriel qu'�taient, � l'�poque, les mines de charbon. Si aucun de ces ouvriers ne s'est enrichi, nombreux furent, h�las, ceux qui donn�rent leur vie ou leur sant� pour sortir des entrailles de la terre Lorraine le fameux "flambant Lorrain"�
Aujourd'hui, avec la fermeture progressive des puits, l'histoire des ouvriers mineurs de Moselle-Est arrive � son terme. Il nous a sembl� important d'en perp�tuer le souvenir en pr�sentant une petite page de cette longue histoire humaine et industrielle.

Il nous reste les souvenirs...
Et puis c'est super ces baraques, avec les v�los, toute la bande avait fait son tour de France et chacun se battait pour �tre Fausto Coppi.
Dans ces baraques, il n'y avait pas de place pour les beaux livres, les vrais, ceux que l'�cole aimerait vous voir lire mais il y avait la place pour le v�lo, les belles f�tes familiales, les western, les petites copines, les B.D. Ce sont des bouts de m�moire, et les souvenirs ont toujours ce tort qu'ils ne se livrent jamais compl�tement, jamais clairement� Il y en a qui s'allongent sur un divan pour moins que �a. C. Veaute

Textes extraits du CD Anthologie
Il �tait une fois, comme dans les contes de f�es, une cit� en planches fleurie au mois de mai. Dans ce havre de paix vivaient d'�tranges habitants venus des quatre coins du monde� Dans une cit� en planches, on les a install�, leurs yeux d'�trangers pauvres, brillaient avec fiert�. Peuple du bout du monde, et de sa proche banlieue, tous les laiss�s-pour compte, se retrouvaient entre-eux... S'ils �taient parfois tristes ou avaient du chagrin, des fleurs aux p�tales tendres, embaumaient leurs jardins� C. Keller

Sinc�res remerciements aux familles Birig, Beguier, Cipovyj, Geercke, Gerhard, Heitzmann, Hess, Keller, Morawitz, Muller, Scheuer, Schuh, Thiems, et � tous ceux qui nous ont fournis les photos illustrant ces pages.

N'oubliez pas de visiter les sponsors de stiring.net !
________________________________________________________________
--> -->